Tania Boudreau

Tania a débuté sa formation en danse à l’École de danse BoGeste en 1986 pour en devenir la directrice artistique en 1995. Depuis cette époque, elle s’y démarque en tant que chorégraphe et professeure.

En 1992, après avoir suivi des cours de danse avec Marcel Belliveau, qui utilisait la technique Simonson, Tania développe une passion pour cette technique.

En 1992-1993, elle poursuit sa formation en technique Simoson à Montréal avec Lisa Saario. Tania ne se limite pas à cette formation. Elle élargit ses compétences en suivant différentes formations pour se spécialiser en Limon avec Martin Hugh et en danse classique avec Sasha Bélinsky et Alexandre Seillier. Elle a également suivi des cours en Jazz Funky, en claquette, en salsa et en danse africaine.

Tania a suivi plusieurs stages intensifs à plusieurs endroits différents tels qu’au Nouveau-Brunswick avec DansEncorps et DansEast, au Québec avec Studio Bizz et l’école de danse de Québec, en France avec DLM Dance Studio, à Toronto avec The Pulse et à Vancouver avec Harbour Dance Center.

Tania collabore très souvent avec la communauté pour mettre sur pieds de nombreux projets. Elle a entre autre conçu la chorégraphie d’une publicité contre la cigarette, des cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux d’Acadie en 1999 et en 2009 et des cérémonies d’ouverture des Titans d’Acadie-Bathurst en 2002 et 2003. Tania a aussi participé aux cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux d’hiver du Canada en 2003 en interprétant un numéro de danse. Elle a été l’une des invitées lors d’un spectacle qui rendait hommage à madame Line Simonson.

Tania a dirigé plusieurs spectacles de grande envergure tels que Notre-Dame de Paris, Roméo et Juliette, Moulin Rouge, Grease, Rock of Ages et le Grinch.

En juillet, elle a réalisé un de ses rêves en obtenant sa certification en enseignement de la technique Simonson à New York.

Constamment en quête de nouveaux défis, Tania n’hésite pas à ajouter des nouveautés à son école qui permettent aux danseurs de son école de se dépasser tout en transmettant son amour pour la danse autant aux plus jeunes qu’aux plus âgés.